Les Éditions du Carmel proposent tous leurs fichiers ePub en téléchargement immédiat et vous invitent à consulter leur catalogue en ligne (à gauche ci-dessous sur notre site)

compte client

mon Compte

Veuillez vous connecter pour accéder aux données de votre compte client ou créer un compte.
Mes achats

Mes achats

Votre caddy est vide

compte client

RechercherRecherche Avancée

compte client

Découvrez les ouvrages de plus de 500 auteurs !!
ISBN : 9782847135749
Disponible
Référence : ELPME_PAGES
Date de parution : 20/09/2018
Poids : 149 Gr.
Nb de Pages : 150

14,00

Confirmation

Cet article a été ajouté dans votre panier - Voir mes achats

Version numérique

ePub / Kindle disponible en téléchargement

7,00

Confirmation

Ce fichier ePub a été ajouté dans votre panier - Voir mes achats

Présentation

Ce livre rassemble certaines des plus belles pages du bienheureux Marie-Eugène. Paroles lumineuses qui éclairent la marche, jour après jour, sur le chemin de la foi et de l'espérance. Paroles qui fortifient notre confiance en Dieu-Miséricorde. Paroles qui nous aident à devenir témoins de l'Amour auprès de nos frères et soeurs qui cherchent la lumière.

plus d'infos sur l'auteur:

Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus (bienheureux)

Henri Grialou (1894-1967) Encore enfant, s’oriente vers le sacerdoce. Après la Première guerre mondiale où il expérimente la puissante protection de Thérèse de l’Enfant-Jésus, il reprend ses études au Séminaire de Rodez, y témoignant d’une profonde vie spirituelle. La découverte de saint Jean de la Croix lui révèle sa vocation au Carmel. Le 4 février 1922, il prend le nom de Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus. Son maître ouvrage, Je veux voir Dieu, nous livre sa propre expérience spirituelle. Appelé par Dieu à transmettre sa grâce, il fonde à Venasque (Vaucluse, France), en 1932, l’Institut séculier Notre-Dame de Vie dont les membres, laïcs et prêtres, veulent témoigner du Dieu vivant et le révéler aux hommes de notre temps. Son désir est d’ouvrir à tous les chrétiens, en plein monde et dans la vie ordinaire, les chemins de la contemplation et de la sainteté. Il passe sur l’autre rive de la Vie le 27 mars 1967, un lundi de Pâques, jour où lui-même aimait célébrer la joie pascale de Marie, Mère de Vie.


Top