Les ditions du Carmel proposent tous leurs fichiers ePub en tlchargement immdiat et vous invitent consulter leur catalogue en ligne

compte client

mon Compte

Veuillez vous connecter pour accéder aux données de votre compte client ou créer un compte.
Mes achats

Mes achats

Votre caddy est vide

compte client

RechercherRecherche Avancée

sous Titre

1874 - 1941
ISBN : 9782847138139
Disponible
Référence : ELTV_CORR_LEONIE
Date de parution : 01.02.2023
Poids : 842 Gr.
Nb de Pages : 784

27,00

Confirmation

Cet article a été ajouté dans votre panier - Voir mes achats

Présentation

Depuis quelques années la notoriété de Léonie Martin, devenue Sœur Françoise-Thérèse à la Visitation de Caen, ne cesse de croître. Les pèlerins se pressent de plus en plus nombreux sur sa tombe pour y demander des grâces et les obtenir. Les biographies publiées depuis celle de Stéphane-Joseph Piat en 1966 brossent le portrait de la sœur de Thérèse de l’Enfant-Jésus et suscitent un indéniable intérêt pour l’enfant atypique de la famille Martin.
La Correspondance ouvre la voie à une connaissance plus intime et plus précise de Léonie. Au fil des lettres à ses sœurs, carmélites à Lisieux bientôt rejointes par Céline, à d’autres membres de sa famille ou à quelques amis, le lecteur suit de près l’itinéraire de Léonie, ses échecs, ses premiers pas dans la vie religieuse, ses difficultés, ses souffrances physiques, ses relations avec ses supérieures, ses victoires dans l’acceptation d’elle-même. Tout y est décrit avec pudeur et confiance. Témoin actif des procès de béatification et canonisation de la Petite Thérèse, la correspondance avec Lisieux donne des détails inconnus et particulièrement vivants. Le lecteur se sent comme un membre de la famille à qui on confie des secrets.Mais surtout, dans ces lettres intimes transparaissent la présence de Thérèse de l’Enfant-Jésus, son enseignement, son exemple, son intercession constante. La petite voie que suit Léonie fait d’elle une authentique disciple de Thérèse, ce qu’elle sut harmoniser avec la spiritualité de saint François de Sales qu’elle avait choisie. Pour qualifier sa fille moins douée que les autres, Zélie Martin n’hésitait pas à l’appeler la « pauvre Léonie ». La lecture de cette correspondance montre qu’en réalité Léonie est riche de cette pauvreté évangélique à qui le Christ promet le Royaume. Nouvelle « sainte » de la confiance et de l’impossible, Léonie Martin témoigne de l’incroyable efficacité de la grâce.

plus d'infos sur l'auteur:

Martin Lonie - diteur : Morgain Stphane-Marie

Léonie Martin est née à Alençon le 3 juin 1863. Elle meurt à la Visitation de Caen le
17 juin 1941 sous le nom de Sœur Françoise-Thérèse. Fille de Louis et Zélie Martin,
c’est l’une des quatre sœurs aînées et disciple de Thérèse de l’Enfant-Jésus. Attirée
très jeune par la Visitation, elle fera profession le 2 juillet 1900, après deux tentatives
infructueuses. En digne fille de saint François de Sales, sa vie se déroule dans une
volontaire discrétion avec Jésus.
Le 24 janvier 2015, Léonie Martin est déclarée servante de Dieu. Le procès de
béatification est officiellement ouvert le 2 juillet 2015.


Description

Cette édition de la correspondance de la Servante de Dieu Léonie Martin/Sœur Françoise-Thérèse avec ses sœurs carmélites offre une nouvelle approche plus intime de la famille Martin. Une fois entrée à la Visitation de Caen, où elle vécut de 1899 à sa mort en 1941, Léonie se trouva séparée de ses trois sœurs qui étaient devenues religieuses avant elle au carmel de Lisieux. Très attachée à elles, elle avait obtenu de la prieure du Carmel que ses sœurs lui écrivent à tour de rôle, tous les quinze jours ou au moins tous les mois, sauf pendant le Carême et l’Avent. Elle-même leur répondait à la même cadence, ce qui nous laisse aujourd’hui une correspondance abondante (366 lettres!). Conservées précieusement dans les archives du Carmel de Lisieux, ces lettres sont parvenues jusqu’à nous grâce aux trois sœurs Martin qui en ont gardé une grande partie, soit directement les originaux, soit des copies réalisées à la main dans trois cahiers par Sœur Marie du Sacré-Cœur, la sœur aînée. À ces lettres destinées aux carmélites sont ajoutées quelques rares autres lettres qui avaient été remises aux archives du Carmel par la famille de ses oncle et tante Guérin, ou par d’autres correspondants connus soit de la Visitation de Caen, soit du Carmel de Lisieux. Cet ensemble nous permet aujourd’hui de connaître plus intimement Léonie/Sœur Françoise-Thérèse, de la suivre dans ses joies et dans ses peines, dans ses découvertes et son obsession du Ciel. Sa droiture et sa simplicité sont stimulantes!

Retrouvez " Correspondance de Lonie Martin " avec le/les mots clefs suivants
tmoins de vie, temoin de vie, Lonie, Leonie, sur, temoins de vie, Therese, Thrse, ,
Top