Les ditions du Carmel proposent tous leurs fichiers ePub en tlchargement immdiat et vous invitent consulter leur catalogue en ligne

compte client

mon Compte

Veuillez vous connecter pour accéder aux données de votre compte client ou créer un compte.
Mes achats

Mes achats

Votre caddy est vide

compte client

RechercherRecherche Avancée

ISBN : 9782847134421
Disponible
Référence : ELPME_HEURE
Date de parution : 02/03/2017
Poids : 186 Gr.
Nb de Pages : 190

13,00

Confirmation

Cet article a été ajouté dans votre panier - Voir mes achats

Version numérique

ePub / Kindle disponible en téléchargement

9,00

Confirmation

Ce fichier ePub a été ajouté dans votre panier - Voir mes achats

Présentation

Les textes du Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus qui sont ici rassemblés nous découvrent une âme contemplative, une âme mariale, qui consent à recevoir. Les homélies et conférences du Père sont le fruit du regard porté sur le mystère ; il ne s'agit pas de spéculation, mais d'un simple écho de la Parole et du silence que l'Evangile nous offre à propos de Marie. Le coeur de Marie est un coeur de Mère. 


Le Père Marie-Eugène l'a suivi dans cette confiance totale, il habite le secret de Marie "toute Mère", et ne va pas chercher dans des louanges superficielles des motifs de parler de Marie : il en vit et il se trouve en profond accord avec les recommandations du concile Vatican II dans ses pages sur Marie : ni trop, ni trop peu. En fait, toute vie chrétienne s'enracine dans la foi de Marie. "Heureuse la croyante" (Lc 1.45) : c'est la première béatitude de l'Évangile. (extrait de la préface du Père André Cabes recteur des sanctuaires de Lourdes).


 


 

plus d'infos sur l'auteur:

Marie-Eugne de l'Enfant-Jsus (bienheureux)

Henri Grialou (1894-1967) Encore enfant, s’oriente vers le sacerdoce. Après la Première guerre mondiale où il expérimente la puissante protection de Thérèse de l’Enfant-Jésus, il reprend ses études au Séminaire de Rodez, y témoignant d’une profonde vie spirituelle. La découverte de saint Jean de la Croix lui révèle sa vocation au Carmel. Le 4 février 1922, il prend le nom de Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus. Son maître ouvrage, Je veux voir Dieu, nous livre sa propre expérience spirituelle. Appelé par Dieu à transmettre sa grâce, il fonde à Venasque (Vaucluse, France), en 1932, l’Institut séculier Notre-Dame de Vie dont les membres, laïcs et prêtres, veulent témoigner du Dieu vivant et le révéler aux hommes de notre temps. Son désir est d’ouvrir à tous les chrétiens, en plein monde et dans la vie ordinaire, les chemins de la contemplation et de la sainteté. Il passe sur l’autre rive de la Vie le 27 mars 1967, un lundi de Pâques, jour où lui-même aimait célébrer la joie pascale de Marie, Mère de Vie.


Top