Les Éditions du Carmel proposent tous leurs fichiers ePub en téléchargement immédiat et vous invitent à consulter leur catalogue en ligne (à gauche ci-dessous sur notre site)

compte client

mon Compte

Veuillez vous connecter pour accéder aux données de votre compte client ou créer un compte.
Mes achats

Mes achats

Votre caddy est vide

compte client

RechercherRecherche Avancée

compte client

Découvrez les ouvrages de plus de 500 auteurs !!
ISBN : 9782853135498
Disponible
Référence : L906002
Date de parution : 01/03/2008
Poids : 200 Gr.
Nb de Pages : 125

15,00

Confirmation

Cet article a été ajouté dans votre panier - Voir mes achats

Présentation

Dans le sillage des saints du Carmel, le père Marie-Eugène convie les chrétiens à entrer dans l'intimité du Dieu vivant au coeur de l'activité quotidienne. À travers difficultés, contradictions, souffrances, épreuves multiples, le chemin vers Dieu peut devenir aussi un chemin de joie. C'est la spécificité de cette joie, la joie de la miséricorde qui se dégage avec force de son enseignement. La joie de la miséricorde transfigure nos détresses et donne consistance à toutes nos joies au quotidien parce qu'elle répond à un attrait puissant qui nous vient d'un Dieu de Joie.


Bibliographie complète à télécharger gratuitement en pdf.

plus d'infos sur l'auteur:

Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus (bienheureux)

Textes présentés par Yvette Périco, membre de Notre-Dame de Vie


Henri Grialou (1894-1967) Encore enfant, s’oriente vers le sacerdoce. Après la Première guerre mondiale où il expérimente la puissante protection de Thérèse de l’Enfant-Jésus, il reprend ses études au Séminaire de Rodez, y témoignant d’une profonde vie spirituelle. La découverte de saint Jean de la Croix lui révèle sa vocation au Carmel. Le 4 février 1922, il prend le nom de Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus. Son maître ouvrage, Je veux voir Dieu, nous livre sa propre expérience spirituelle. Appelé par Dieu à transmettre sa grâce, il fonde à Venasque (Vaucluse, France), en 1932, l’Institut séculier Notre-Dame de Vie dont les membres, laïcs et prêtres, veulent témoigner du Dieu vivant et le révéler aux hommes de notre temps. Son désir est d’ouvrir à tous les chrétiens, en plein monde et dans la vie ordinaire, les chemins de la contemplation et de la sainteté. Il passe sur l’autre rive de la Vie le 27 mars 1967, un lundi de Pâques, jour où lui-même aimait célébrer la joie pascale de Marie, Mère de Vie.


1 Fichier Disponible
Type de fichier : pdf
Poids : 451,41 Ko
Top